Principale

Démocratie locale

Constat

Le détachement entre citoyens et responsables politiques n'a jamais été aussi important qu'aujourd'hui au niveau local. En effet, la vision selon laquelle les élus pourraient faire ce qu'ils veulent, quasiment sans obligation de résultats, est désormais dans toutes les têtes des Grenoblois. Cela va à l'encontre de ce que vivent les Grenoblois dans leur quotidien où le contexte actuel les oblige à vérifier le prévisionnel et le réalisé.

La Charte de la démocratie locale défendue par la municipalité actuelle à Grenoble en 27 points est un bel exemple de cette coupure entre deux mondes, celui des responsables politiques et celui de leurs concitoyens, car bien trop diffuse pour être comprise de tous et permettre la comparaison avec la réalité des décisions prises.

 

Objectifs des propositions

  • Redonner du sens au lien entre les responsables politiques grenoblois et les Grenoblois
  • Permettre un meilleur partage d'idées sur un même projet
  • Donner une visibilité aux Grenoblois à court et moyen termes

 

Propositions au sein d'une charte de la démocratie locale en 10 points

Tous les élus devront signer cette charte, car c'est ce qui les liera directement aux citoyens, comme un contrat entre deux parties

1) Mettre en place des conférences de citoyens dites « conférences de consensus » qui permettraient à des citoyens ou à des administrés tirés au sort de produire une analyse éclairée sur des questions politiques et de gestion, après avoir reçu une certaine formation

2) Mettre un habitant du quartier concerné en tant que président du conseil consultatif de chaque secteur dans lequel il habite et non un élu municipal pour plus d’indépendance

3) Mettre en place une plateforme internet qui puisse proposer à tous, les documents administratifs, CR commissions, budgets, document qui ont servi pour l’élaboration d’un projet, les vidéos des conseils municipaux en téléchargement.

4) Mettre en place des structures citoyennes pour le suivi des élus entre proposition et réalisation afin que cela puisse être relayé sur les réseaux sociaux et autres supports à disposition du plus grand nombre

5) Organiser des consultations directes avec les grenoblois via des bornes spécialisées par exemple sur tous les sujets de transports et d’urbanisme et publier les résultats ainsi que la méthodologie employée

6) Faire en sorte que puisse s’exprimer un échantillon représentatif des administrés suivant:

  • La commune où l’on travaille
  • La commune de résidence secondaire
  • Principe “une personne/une voix”

7) Dédier un espace à l’opposition municipale sur le site internet de la ville ou à défaut notifier les sites des responsables d’opposition afin que chaque lecteur puisse avoir des avis complémentaires sur une même réalisation

8) Mettre en place un déontologue au niveau municipal qui aurait en charge d’éclairer les  élus locaux à leur demande, ou de prendre l’initiative de les prévenir d’un risque majeur de conflits d’intérêts par exemple

9) Interdire le reversement nominatif de l’écrêtement en cas de cumul d’indemnités d’élus municipaux avec d’autres fonctions. Toutes les sommes écrêtées devraient être versées au budget général de la collectivité

10) Mettre en place une cellule d’insertion professionnelle dans le privé pour les adjoints et autres conseillers territoriaux afin de préparer leur avenir professionnel hors de la politique car la politique ne peut être conçue à "vie"

JoomShaper