Principale

Ma vision pour Grenoble

Au travers de différents thèmes, vous retrouverez ici ma vision synthétique et mon programme pour l'avenir de Grenoble. Ce programme sera mis à jour au fur et à mesure des débats dans le cadre des primaires du changement. 

Vous pouvez accéder à un contenu plus détaillé par catégorie en cliquant sur chacun des liens ci-dessous:

Démocratie Locale

Economie et emploi

Finances publiques

Sécurité 

Transport

Urbanisme

Démocratie locale - Charte en 10 points

Tous les élus devront signer cette charte, car c'est ce qui les liera directement aux citoyens, comme un contrat entre deux parties

1) Mettre en place des conférences de citoyens dites « conférences de consensus » qui permettraient à des citoyens ou à des administrés, tirés au sort, de produire une analyse éclairée sur des questions politiques et de gestion, après avoir reçu une certaine formation

2) Mettre un habitant du quartier concerné en tant que président du conseil consultatif de chaque secteur dans lequel il habite et non un élu municipal pour plus d’indépendance

3) Mettre en place une plateforme internet qui puisse proposer à tous, les documents administratifs, CR commissions, budgets, document qui ont servi pour l’élaboration d’un projet, les vidéos des conseils municipaux en téléchargement.

4) Mettre en place des structures citoyennes pour le suivi des élus entre proposition et réalisation afin que cela puisse être relayé sur les réseaux sociaux et autres supports à disposition du plus grand nombre

5) Organiser des consultations directes avec les grenoblois via des bornes spécialisées par exemple sur tous les sujets de transports et d’urbanisme et publier les résultats ainsi que la méthodologie employée

6) Faire en sorte que puisse s’exprimer un échantillon représentatif des administrés suivant:

  • La commune où l’on travaille
  • La commune de résidence secondaire
  • Principe “une personne/une voix”

7) Dédier un espace à l’opposition municipale sur le site internet de la ville ou à défaut notifier les sites des responsables d’opposition afin que chaque lecteur puisse avoir des avis complémentaires sur une même réalisation

8) Mettre en place un déontologue au niveau municipal qui aurait en charge d’éclairer les  élus locaux à leur demande, ou de prendre l’initiative de les prévenir d’un risque majeur de conflits d’intérêts par exemple

9) Interdire le reversement nominatif de l’écrêtement en cas de cumul d’indemnités d’élus municipaux avec d’autres fonctions. Toutes les sommes écrêtées devraient être versées au budget général de la collectivité

10) Mettre en place une cellule d’insertion professionnelle dans le privé pour les adjoints et autres conseillers territoriaux afin de préparer leur avenir professionnel hors de la politique car la politique ne peut être conçue à "vie"

 

Economie - Emploi

La ville de Grenoble possède de nombreux atouts pour diminuer le nombre de demandeurs d’emploi, particulièrement chez les jeunes. Nous devons exploiter la richesse de notre tissu industriel, de nos entreprises innovantes et nos structures d’enseignements supérieurs. Parmi mes propositions, je souhaite :

  • Créer une maison de l’entrepreunariat municipale avec locaux, services juridiques et administratifs de la ville mis à disposition de tout porteur de projet (haute technologie et service à la personne)
  • Aider les commerces via la création d’un Office du Commerce et de l’Artisanat à Grenoble comme celui de Nice avec mise en place d’une plateforme internet pour tous les commerçants grenoblois. Cela afin de fidéliser leur clientèle et développer leur chiffre d’affaire
  • Ajouter un pôle emploi environnement à  la Maison de la Nature et de l’Environnement de l’Isère qui compilerait les offres liées au développement durable 

 

Finances publiques

La ville de Grenoble est bel et bien célèbre pour la mauvaise gestion de ses dirigeants suite à l'étude du Point n°2127 du 20 juin 2013. En effet, la ville termine 36ème/38 des villes de plus de 100 000 habitants avec une dette par habitant d'environ 2700€. La situation est donc grave et urgente mais des solutions peuvent être trouvées:

 1) Demander un audit financier des comptes de la ville à la chambre régionale des comptes, au trésorier-payeur général (TPG) et au Crédit local de France (CLF) pour:

  • Recouper les conclusions et propositions des 3 organismes publics dédiés à ce genre d’exercice
  • Ne pas imputer à la ville un coût exhorbitant d’environ 250 000€ en passant par un cabinet privé

  • Connaître précisément le niveau d’épargne de la ville et identifier ses capacités d’autofinancement pour les projets à court terme

  • Etablir un bilan financier par adjoint en terme de personnel et de coûts de fonctionnement ainsi qu’en terme d’estimation de projets et de réalisation de projets

2) Diminuer le nombre d’adjoints pour une meilleure efficacité et le faire passer de 22 à 11 en se basant sur les rapports d’audit réalisés pour diminuer les coûts de fonctionnement d’au moins d’un tiers dès le début du mandat. 

3) Privilégier le critère d’initiative en soutenant les entreprises via une incitation systématique à mettre des entreprises locales dans les appels d’offre en concurrence avec d’autres sociétés. Cela pourrait faire baisser les coûts de transports ou de logements et les prix pratiqués en province sont moins onéreux que ceux sur Paris par exemple. Coût 0 et délai de réalisation immédiat 

4) Dédier un budget spécifique pour les associations caritatives et de quartiers mais suivre précisément l’utilisation des fonds afin de pouvoir être remis en cause si nécessaire. La transparence fera que ces dons seront publiés et rendus publics pour une meilleure information de nos concitoyens. 

5) Privilégier et prôner le critère de responsabilité auprès de toute personne qui sollicitera la ville et suivant les cas en mettant en place un comité qui sera chargé d’établir si oui ou non la personne concernée a eu des démarches personnelles en terme d’emploi, en terme de financement ou au niveau social avant qu’une aide de la ville lui soit versée. Si ça n’est pas le cas et suivant l’urgence de la situation, lui donner des pistes d’amélioration et des contacts qu’elle pourra utiliser par elle-même. 

 

Sécurité

Le sentiment d’insécurité est très important sur l’agglomération grenobloise. Combattre la délinquance ne doit pas se limiter à une politique répressive. Une approche transversale est nécessaire pour à la fois prévenir le « passage à l’acte » et empêcher la récidive. Mes principales propositions sont :

  • Travailler avec la justice pour mettre en place les Travaux d’intérêts généraux comme peine d’application immédiate pour les petits délits et mettre fin au sentiment d’impunité de la petite délinquance
  • Faire de Grenoble une ville pionnière en terme de communication directe entre Police Nationale, Police Municipale et groupe d’éducateurs/médiateurs via des moyens techniques appropriés
  • Créer une agence d’aide à la création d’entreprise dans ces zones sensibles et lutter contre le chômage dans ces quartiers par la création de richesse
  • Promouvoir les rencontres entre force de l’ordre et les enfants dès la maternelle afin de dé diaboliser l’image des forces de l’ordre

 

Transports - Déplacements

Les bouchons quotidiens de l’agglomération impactent l’ensemble des grenoblois et des acteurs économiques. Les difficultés de déplacement intra et extra-muros véhiculent une image très négative de la ville. Le développement économique, touristique et culturel de Grenoble ne suivra qu’une amélioration notable des déplacements. Mes principales propositions d’urgence sont :

  • Construire des parkings mutualisés (type silo) plutôt que des parkings et garages individuels
  • Développer le covoiturage avec une plateforme proposée par la ville et en collaboration avec la CCI/les différentes associations qui centralise les plateformes existantes et qui leur donne plus de visibilité + mise en place d’une application pour mobile
  • Faire de Grenoble une ville promenade grâce à :   
    • Des facades végétalisées
    • Des toilettes publiques plus nombreuses
    • Des fontaines à eau
    • Un éclairage public optimisé et approprié à la bonne circulation des piétons et cyclistes
  • Dédier un espace plus important aux cyclistes dans les BUS et TRAM
  • Mettre en place des lieux sécurisés de stationnement des vélos autour des arrêts principaux de bus et tram

 

Urbanisme

Nos concitoyens habitent de plus en plus loin des pôles de compétitivité avec des coûts liés à la mobilité qui grèvent leur pouvoir d’achat. Mes propositions d'urgence sont les suivantes :

  • Faire de Grenoble une ville solidaire des plus démunis grâce à la solidarité énergétique en proposant aux personnes en difficultés financières d’être logées au cœur d’une copropriété et ainsi être chauffées indirectement par les voisins de palier du dessus et du dessous
  • Faire de Grenoble une ville solidaire de ses propriétaires grâce aux crédits d’impôts pour faciliter l’acquisition d’un logement et grâce aux respects des engagements contractés par la municipalité lors de l’achat d’un appartement d'un Grenoblois (éviter de changer la configuration d’un quartier si des propriétaires ont réservé des appartements comme ce qui a été fait à la caserne de Bonne avec la concentration des logements sociaux)
  • Faire de Grenoble une ville visionnaire en raisonnant sur l’après carbone et en facilitant les recherches sur les logements verticaux ainsi que sur leur autosuffisance
JoomShaper